samedi 31 janvier 2015

Petits bonheurs 5/52, un peu de tendresse dans un monde de brutes

Du plus loin que je m'en souvienne l'hiver n'a jamais été une période facile pour moi.


Déjà je suis une grande frileuse (c'est vraiment pas de chance quand on habite en Lorraine) et passer mes journées frigorifiés au bout d'un certain temps ça devient juste insupportable (je jalouse secrètement ceux qui n'ont jamais froid) Je ne compte plus les jours de cette semaine où en rentrant de l'école j'ai dû passer mes doigts rouges et glacés sous de l'eau chaude pour tenter de les réchauffer. En plus pour ne rien arranger, j'ai toujours cette tendance à la déprime saisonnière que je traîne comme un boulet depuis mon adolescence . J'ai beau faire tout mon possible pour sourire et trouver le positif dans chaque chose, l'hiver ça reste plus que compliqué (et pour couronner le tout intérieurement je m'en veux parce que je n'aimerais avoir une joie de vivre inébranlable).


Cette semaine fût froide, grise et trop souvent pluvieuse. Un peu similaire à mon moral. Je me suis longuement posée la question sur le chemin de l'école quel petit bonheur allais-je pouvoir présenter. Je me suis donc efforcée dans mon train train quotidien et dans la grisaille à chercher le petit bonheur de la semaine. Chose qui n'est pas toujours facile, je sais pertinemment que lorsque mon moral est à -10 j'ai bien dû mal à me raccrocher à quelque chose, tout me paraît gris et sombre.


Jeudi soir je suis allée rentre visite avec ma mini à ma maman. J'ai dû rester une bonne heure et demie avec la petite Khiara qui dormait à moitié sur mes genoux pendant que je lui faisais des papouilles.


Après une journée trop longue à courir, à affronter le froid et la pluie, à croiser des gens désagréables...ce petit moment câlin m'a apaisé et m'a redonné un bon coup de fouet. Voir la petite chienne si bien sur mes genoux c'est aussi tellement mignon, c'est vraiment un vrai petit amour. Et puis c'était une vraie bouillotte, pour le glaçon que je suis ce n'est que du bonheur.





Et vous, c'était quoi le petit bonheur de votre semaine ?  

vendredi 30 janvier 2015

Ouf, c'est vendredi l'école est finie

Les jours, les semaines, les mois passent et franchement je ne sais plus quoi penser vis à vis de l'école maternelle. Alors pas de l'école en général (même si les réformes se succèdent et la détruisent toujours un peu plus )mais de celle de ma puce.


Pleins de petites choses m'exaspèrent...


Par exemple les horaires : on nous a bien précisé en début d'année que nous parents nous devions respecter les horaires de l'école, ce qui est tout à fait normal. Mais voilà depuis septembre que ce soit à 11h30 ou à 16h30, la grille de l'école reste fermée pour les parents. Si on a de la chance on vient nous ouvrir à 34... Puis rebelote devant la classe avec la maîtresse qui laisse partir les enfants à 40. Je suis lasse d'attendre et de toujours attendre.
Je crois que le pire c'était la semaine dernière, normalement on a jusque 13h40 pour déposer les enfants à l'école l'après-midi. Après avoir déposé la puce devant sa classe je remontais tranquillement à la sortie, il était 13h37 tapantes quand je vois l'atsem fermer à clé le portail. J'ai été obligée de crier pour ne pas me retrouve enfermée... J'ai halluciné.
Bon sang, le respect des horaires ça marche dans les 2 sens bons sens !



La sieste : A la rentrée de janvier ma mini ne voulait plus aller à l'école les après-midi à cause de la sieste. C'est vrai maintenant elle ne dort plus en début d'après-midi c'est plutôt vers 17h. Je décide donc d'en discuter avec la maîtresse qui m'a expliqué (et j'ai pas eu droit d'en placer une) que l'après-midi elle s'occupait des grandes sections donc les moyens allaient à la sieste mais n'étaient pas obligés de dormir. Bref c'est comme ça c'est pas autrement. C'est le rêve de tous les gamins de 4 ans de rester une heure sans bouger sur un matelas. Depuis ma puce me dit chaque soir lorsque je la récupère qu'elle a eu le droit à un bonbon parce qu'elle a été sage à la sieste. Tous les soirs j'ai juste envie de hurler. On nous rabâche qu'il ne faut pas faire de chantage mais l'école se gêne pas...


Une autre chose qui m'exaspère c'est le fait de ne pas respecter l'enfant. Je le sais ma fille est une râleuse ronchonne de compétition doublée d'une grande émotivité. Bref si on la bouscule ou si un gamin l'embête elle pleure. La maîtresse a également déjà eu le droit aux fameuses crises de frustration auxquelles on ne peut strictement rien faire à part attendre que ce soit passé (c'était d'ailleurs le soucis l'année dernière avec la remplaçante des petits qui ne voulait pas le comprendre) Alors je conçois qu'avec 29 enfants ce n'est pas simple. Mais dire à ma fille que c'est une chochotte parce qu'elle pleure pour quelque chose qui semble insignifiant à un adulte je ne suis pas d'accord. En plus je vois bien que la maîtresse la bouscule, et plus elle la bousculera moins ça ira. Parce que je suis pareille, plus on me bouscule plus je me braque...donc efficacité du bousculage ZERO.J'ai observé exactement la même chose au judo mercredi. Ça m'inquiète d'ailleurs, j'avais le cœur brisé. Après on va me dire que je couve trop ma fille, mais je m'en fiche je n'ai pas envie qu'elle se grandisse avec cette idée dans la tête qu'être sensible c'est mauvais.


L'histoire du prénom : depuis des mois je coache intensivement la puce pour qu'elle écrive son prénom toute seule (bien entendu elle est partante). Hier la maîtresse me dit que maintenant la mini sait écrire son prénom parfaitement dans l'ordre. Là je la regarde avec des grands yeux ronds et je lui réponds que ça fait des mois qu'à la maison elle l'écrit correctement depuis des mois. Avec le recul je me dis que j'aurais dû me taire mais bon... Je cherche à comprendre pourquoi à la maison ma puce parvient à écrire son prénom sans soucis alors qu'elle galère à l'école.


La réforme : d'après la dernière réunion tout va bien dans le meilleur des mondes (Alfred Huxley sors de ce corps) , les enfants s'adaptent parfaitement et s'éclatent. Pourtant je vois bien que la mienne est crevée. Quand j'en discute avec d'autres mamans, elles me disent la même chose. On doit vivre dans une dimension différente ou à moins que la direction de l'école ne veut pas s'opposer au Maire ?


Des fois j'ai quand même cette impression qu'on me regarde de haut à l'école, je ne sais pas si c'est parce que je ne fais pas mon âge. Ou bien c'est parce que je suis maman au foyer ? Ca semble presque être une tare aujourd'hui alors qu'il n'y a pas si longtemps on reprochait aux femmes de vouloir faire carrière.


Enfin tout ça m'exaspère, si je n'avais pas envie que ma puce évolue avec d'autres enfants je lui ferais la maternelle à la maison.


Heureusement que les vacances sont dans une semaine.






jeudi 29 janvier 2015

DiY: 52 raisons pour lesquelles je t'aime

Comme vous le savez (enfin si vous êtes de fidèles lecteurs), il y a 10 jours à peine c'était les 1 an avec mon amoureux. Pour cette occasion j'avais envie de marquer le coup en faisant un cadeau réalisé par mes petites mains (il a eu le droit aussi à une voiture télécommandée, depuis le temps que je le voyais jalouser la mini avec son scooter Docteur la Peluche). 




J'avais aperçu de nombreuses fois sur Pinterest (le dieu de l'inspiration!) un petit livre réalisé avec un jeux de carte intitulé : les 52 raisons pour lesquels je t'aime (52 reasons why I love you). J'avais  gardé l'idée dans un coin de ma petite tête en attendant l'occasion de le réaliser. 

La réalisation est des plus simples, en fait le plus compliqué c'est lister de les 52 raisons. Si on a l'impression d'avoir mille raisons d'aimer notre amoureux on fait vite le tour finalement. J'avoue arrivé à 20 j'ai dû commencer à me creuser la tête, et à 35 j'ai reposé ma liste pour la reprendre plus tard.  Mais bon en réfléchissant bien et longtemps on trouve. Au pire on peut aller jeter un coup d’œil sur le net, mais le mieux reste que ça vienne de vous




Pour réaliser ce DiY il vous faudra :

  • un jeu de cartes d'au moins 52 cartes
  • une perforatrice
  • un ruban
  • des feuilles blanches
  • de la colle
  • un feutre indélébile


J'ai opté pour un jeu de tarot (celui de mes 15 ans) , c'était beaucoup plus simple pour le perforer sans se casser la tête

Réalisation:

1. Dans un premier temps, on va perforer 53 cartes soit la page de couverture + les 52 pages où l'on va écrire les 52 raisons de notre amour.
2. Ensuite on va les relier avec un ruban en le passant par les petits trous (vous avez pensé que l'étape de la perforatrice était la plus pénible...eh ben non), Ensuite on fait un petit nœud tout en vérifiant que l'on peut ouvrir le livre et tourner les pages sans soucis avant de le serrer au maximum.
3. Enfin c'est l'étape d'écriture. J'ai choisi d'écrire directement sur les cartes lorsqu'il y avait la place, sinon j'ai écrit sur une petite feuille que j'ai collé sur la carte.
4. Et voilà c'est fini, vous pouvez être fiers de vous et de vos 10 doigts. On peut décorer le livre obtenu avec un peu de masking tape. Maintenant il ne reste plus qu'à l'offrir à l'élu de votre cœur.





On peut détourner aussi l'idée pour un cadeau de fête des mères ou des pères.


Petit extrait de mes 52 raisons :
Tu as eu la patience d'attendre que je sois prête
Tu es un papa de cœur pour ma mini
Tu sais écouter
On pense souvent la même chose au même moment
Tu m'acceptes comme je suis
Tu supportes ma mère
Tu as toujours une petite attention pour me faire plaisir
Tu mes laisses me réchauffer mes mains ou mes pieds gelés contre toi
J'aime me blottir dans tes bras

C'est une jolie idée pour la Saint Valentin, non?
 (et ça coûte presque rien...ben oui on accuse toujours la Saint Valentin
 d'être commerciale...enfin comme toutes
 les fêtes qui existent quoi).


mardi 27 janvier 2015

La Woufbox de janvier {partenariat}

Ce mois ci j'ai encore eu la chance de pouvoir tester la Woufbox au grand bonheur des chiens de la maison.


Petit rappel : la Woufbox c'est une box pour nos amis à 4 pattes à 19,90 € sans abonnement (si vous vous abonnez pour 6 mois ou un an la box vous reviendra moins cher)


Le thème de janvier est « à table », c'était donc une box des plus appétissantes ^^






Ce mois-ci nous avons reçu :


Le magazine avec au menu :

  • les actu
  • pourquoi dois-je jouer avec mon chien ?
  • Un DiY le pochon de friandises
  • mon chien et la nourriture
  • deux recettes
  • et encore pleins d'autres articles





Sushis de Viatkraft :

Ces sushis nous les avions déjà tester grâce à la doggybox et ce fût encore un grand succès pour Miss Iris la berger Allemand. Elle s'est à nouveau régalée.

Ces friandises sont à  base de poisson et au poulet elles sont très riches en protéines, pauvre en matières grasses, sans colorants, sans exhausteurs de goût artificiels.






Mini os de Jessie pro

Ces mini os sont impeccables pour notre duo de cavalier king charles, on peut leur faire plaisir tout en faisant attention à leur ligne. Ben oui c'est important qu'ils gardent la santé.

Ces petits os sentent bon la vanille. Leur composition nutritionnelle est de haute qualité et faible en matières grasses. Ces biscuits sont riches en céréales. 




Un « pouet pouet » donut
Un joli jouet doudou qu'on aurait bien envie de dévorer.



Carotte en coton

Un joli jouet coloré et solide pour de longues heures de jeu.




une gamelle pour les croquettes ou ce qu'on veut:

Une adorable gamelle à la mode





Portes sachets Camon

un porte sachet idéal pour les balades afin de ramasser les petits ou gros caca.




Et maintenant voici deux photos de Khiara qui découvre ses nouveaux jouets



 Un grand merci à Woufbox pour sa confiance.

lundi 26 janvier 2015

Gaufres liégoises {sucré}

Samedi l'amoureux m'a dit qu'il aimerait bien manger des crêpes ou des gaufres. 

Les crêpes c'est prévu pour bientôt, j'ai donc opté pour l'option gaufres. Le grand problème est que j'ai beau avoir essayé 36000 recettes à chaque fois elles sont pas bien terribles et on est à mille lieux des gaufres que l'on achète sur les fêtes foraines.

Je me suis donc dit qu'il était tant que j'essaie cette recette de gaufres liègeoises que j'ai envie de faire depuis presque un an (vu sur le blog de la popotte de manue et paprika

Franchement pourquoi je n'en ai pas fait avant? Ce sont les meilleures gaufres que j'ai mangé dans ma vie! Bref j'en referais très vite. 



Pour 4 personnes
Préparation : 15 min
Repos : 30 min
Cuisson : 3/4 min


Ingrédients :

  • 375 gr de farine
  • 135 gr de lait tiède 
  • 35 gr de levure fraîche
  • 2 oeufs battus
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 200 gr de beurre
  • 250 gr de sucre perlé





Préparation :
  1. Chauffez le lait (en garder un peu pour diluer la levure)  et le beurre dans une casserole jusqu'à ce que le beurre soit fondu. Réservez.
  2. Dans le bol de votre robot (ou dans un saladier) mettez la farine, la pincée de sel, le sucre vanillé et la levure que vous avez dilué avec un peu de lait tiède. Ajoutez les oeufs battus puis le lait-beurre.
  3. Mélangez le tout et pétrissez pendant 5 minutes.
  4. Incorporez le sucre perlé à votre pâte puis amalgamez le tout délicatement.
  5. Couvrez-la avec un torchon et laissez-la se reposer 30 minutes à l'abri des courants d'air (j'ai mis dans mon four éteint).
  6. Préchauffez votre gaufrier puis prélevez directement dans le saladier des boulettes de pâte (j'ai pris une cuillère à soupe) les disposer dans le gaufrier et laissez cuire vos gaufres.











dimanche 25 janvier 2015

Ma semaine en photo 2015 4/52

Une nouvelle semaine  s'achève et j'en suis bien contente!

Elle fût quelque peu compliquée avec une mini malade et ronchonne. Mais bon c'est ça les enfants c'est beaucoup de bonheur mais aussi beaucoup "d'emmerdes" hihi sinon ça ne serait pas drôle.

Une semaine qui a également sonné nos 1 an avec mon amoureux. Cette année est passée à une vitesse folle à ses côtés.




Lundi c'était donc nos 1 an d'amour <3


Mardi:du haut de mes 31 ans j'adore toujours autant colorier


Mercredi: ayé les travaux de la nouvelle chambre sont
terminés.


Jeudi: ma mini a joué pour la première fois à la Wii. Ben oui
on a deux consoles mais je n'ai pas vu  l'intérêt de l'initier avant.
Elle a adoré en tout cas


Vendredi: les duplos une valeur sûre


Samedi: après quelques couches de peintures, nouvelle vie 
pour ma commode. 


Dimanche:après m'être occupée de ma mini je me suis traînée
jusqu'à mon lit pour me reposer une petite heure de plus, ça
a fait du bien. 


Je vous souhaite une bonne soirée et une bonne semaine.


samedi 24 janvier 2015

Petits bonheurs 4/52: un week-end en amoureux

Vous rendez-vous compte, nous sommes déjà à la quatrième semaine du projet 52 des petits bonheurs.



Cette semaine je vais parler du week-end dernier que j'ai passé avec mon amoureux à Strasbourg pour fêter nos un an (notre anniversaire était officiellement lundi 19 janvier) C'était une surprise de sa part (même s'il avait semé quelques indices), une très belle surprise. Il avait si peur que ça ne me plaise pas.

Je n'étais jamais allée à Strasbourg auparavant c'était magique de découvrir une nouvelle ville. Je me suis sentie dépaysée. Et puis y a pas à dire un week-end en tête à tête même court ça fait un grand bien: poser pendant quelques heures son tablier de maman pour porter uniquement celui de femme.

Nous avons logé dans un très bel hôtel (L'Hôtel Beaucour) au centre ville de Strasbourg à quelques pas de la cathédrale dans une magnifique suite alsacienne avec une baignoire balnéo, peignoirs et chaussons un grand lit de 160, 2 télévision, une cafetière... C'était parfait.







Après avoir découvert notre jolie suite, nous sommes allés faire une petite balade nocturne dans les rues froides de Strasbourg pour découvrir la ville. Le froid était assez perçant si bien que nous avons fini par nous poser dans un bar pour déguster un vin chaud et une bière de Noël avant d'aller dîner.








Nous avons dîner au Gruber. C'était délicieux avec un bon rapport qualité prix. Nous avons opté pour le menu avec une demi tarte flambée (aux champignons pour moi), filet de sandre légumes et nouillettes (choucroute pour l'amoureux) et vacherin (crème brûlée pour l'amoureux).











En rentrant nous nous sommes réchauffés dans la baignoire balnéo. Ça a failli se terminer en soirée mousse car j'ai eu l'idée un peu bête de mettre un pain moussant de chez Lush. Non jamais dans un bain balnéo voyons!

Après une bonne nuit de sommeil, nous sommes allés prendre un bon petit déjeuner. Il y a avait un énorme choix, je me suis fait bien plaisir, mon estomac était bien lourd.




Le week-end s'est achevé par du flânage sous le soleil dans les rues de Strasbourg avant le retour à la maison et son dur retour à la réalité.


Merci mon amoureux pour ce beau cadeau.