dimanche 31 mai 2015

Muffins au chocolat au coeur de schokobons {sucré, sans gluten}

En ce dernier jour de mai... quoi? Comment ça  mai c'est presque terminé ? Sérieusement je n'ai jamais eu l'impression d'être en mai...bref pour moi on passe de avril à juin ça fait bizarre.

Donc en ce jour de fête des mères je partage avec vous une recette gourmande de muffins au chocolat au cœur de schokobon préparés hier matin avec ma mini. Les gâteaux healthy c'est bien mais c'est quand même moins bon, le gras et le sucre faut pas se mentir nos papilles gustatives adorent. Alors désolée si je vous fais hérisser vos poils mais c'est mon humble avis, c'est bien pour ça d'ailleurs que j'ai viré quasiment tous les produits light de mon alimentation car ça manque de saveur. C'est comme tout, il ne faut juste pas abusé et ne pas être dans la démesure. Mais à l'heure j'ai parfois l'impression qu'oser faire de la pâtisserie normale dans le monde de la healthy attitude c'est une honte. Zen zen, faut se détendre un peu du slip hein. Jeanne Calment est morte à 122 ans elle ne connaissait pas le sucre de coco, elle n'a jamais avalé des baies de Goji ou des graines de chia et pourtant elle avait une santé d'enfer. Bon je ne dis pas qu'il faut mal manger, loin de là, manger varié et équilibré c'est important mais ça ne doit pas devenir une obsession. Bon revenons à nos moutons.

Ma mini était toute contente de pâtisser cette recette, elle qui adore le chocolat et les schokobons. Ce qu'elle préfère c'est l'étape du cassage d'oeuf (j'avoue je retiens mon souffle pendant cette étape) et elle progresse ma poupette je suis fière d'elle à ce rythme elle pourra bientôt cuisiner sans moi hihi.

C'est une recette à 100% de moi, oui je suis comme ça en ce moment j'ai décidé de me lancer dans mes propres recettes et franchement c'est pas mal du tout





Pour 12 muffins

Ingrédients:
  • 3 œufs
  • 100 g de chocolat à pâtisser
  • 2 cuillères à café de cacao non sucré
  • 100 g de sucre de canne
  • 100 g de margarine sans lactose (mais le beurre ça marche aussi)
  • 50 g de Maizena
  • 50 g de farine de riz
  • ½ cuillère à café de mix gom
  • 12 schokobons


Préparation

  1. Préchauffez votre four à 200°,
  2. Faites fondre le chocolat avec la margarine au micro-onde, mélangez bien pour obtenir un mélange homogène,
  3. Dans un saladier battez les œufs avec le sucre puis ajoutez la farine de riz et la Maizena puis le mix gom, Mélangez bien. Ajoutez petit à petit le mélange de chocolat fondu.
  4. Remplissez les caissettes à muffins d'une cuillère à soupe de pâte puis disposez un schokobon au milieu puis continuer à remplir jusqu'au ¾.
  5. Faites cuire à mi hauteur pendant 15 minutes.


Pour une recette sans plv on peut remplacer les schokobons par des carrés de chocolat noir.



samedi 30 mai 2015

Sortie au Muséum Aquarium de Nancy

Voilà longtemps que je désirais emmener ma mini au Musée de l'aquarium à Nancy mais on n'en avait jamais vraiment eu l'occasion. Il faut dire qu'entre le manque de stationnement et les transports en commun chers et pas forcément pratique je finis par éviter Nancy.

Ca faisait donc une éternité que je n'y avais d'ailleurs pas mis les pieds puisque même pour aller chez H&M je profite des virées au Luxembourg.

Hier je devais accompagner ma mère pour une course à Nancy, on a donc profité de l'occasion pour aller visiter le musée de l'Aquarium avec la puce.

Oui ici il n'y a pas école le vendredi après-midi, enfin si mais ce sont les fameux TAP de la médiocre réforme scolaire, et comme c'est payant je refuse d'y mettre ma chérie.

Du coup après l'école nous sommes allées manger toutes les 3 chez Buffalo, notre restaurant préféré à toutes les 3. Comme toujours j'ai pris mon saumon grillé avec du riz et des haricots. Certains diront que c'est dommage de manger du poisson chez Buffalo mais la viande et moi ça fait deux, et ensuite quand on doit manger sans gluten ça restreint le choix. Mais bien avant la modification de mon régime alimentaire je prenais régulièrement ce plat car le saumon c'est juste mon poisson préféré. (si ça vous intéresse sur le site de Buffalo on peut télécharger leur carte avec la liste des principaux allergènes).Quant à ma puce elle a choisi le fish & chips, je suis contente de la voir diversifier de plus en plus son alimentation, mon choix de la laisser aller à son rythme est donc le bon.




Puis nous avons pris la direction de Nancy et après la petite course accomplie nous nous sommes arrêtées Place Stanislas pour boire un verre pendant ce temps ma mini était contente de pouvoir courir après les pigeons.







Après une mini séance photo aux pieds de Stanislas, nous sommes allées enfin au Musée de l'Aquarium au plus grand bonheur de ma mini qui trépignait d'impatience. Elle a été émerveillée par les poissons. Nous avons pu voir deux expositions : l'une était une série de tableaux sur les animaux du futur et l'autre sur ces animaux qu'on mange.










J'ai apprécie l'exposition « ces animaux qu'on mange... » dommage que ma puce et ma mère étaient bien plus pressées que moi car je n'ai pas eu la possibilité de toute voir (je pense que j'y retournerais un jour toute seule , c'est un sujet qui m'intéresse). L'exposition aborde la consommation de viande et de poissons sous différents angles : gastronomie, labels alimentaires, nutrition, santé publique, choix des espèces élevées et consommées, statut et bien-être de l’animal, ... Cette exposition interactive met en regard la vision de chercheurs, de professionnels du secteur, d’artistes ainsi que celle du consommateurs. C'est une exposition accessible dès 5 ans. Toutes les vidéos de l'exposition sont disponibles sur le site du musée ICI (il faut que je les regarde d'ailleurs).










Pendant que je terminais l'exposition en répondant à un questionnaire sur une tablette pour apprendre qu'elle consommatrice j'étais, ma puce et sa grand-mère avaient pris de l'avance pour aller voir la galerie de zoologie qui présente 549 espèces. Ma fille a d'ailleurs dit à ma mère qu'elle aimerait aller au Zoo, les animaux empaillés l'ont un peu troublés.









Une fois la visite terminée, nous sommes allées dans les jardins du musée où ma puce a pu cueillir des pâquerettes et des boutons d'or. Elle a fait également une réserve de pommes de pins et elle a découvert une « maison arbre ». On a terminé notre balade sur les quais tout proche où une fois de plus ma mini a pu d'amuser à courir après les pigeons.










Ce fût un très bon après-midi. La seule chose regrettable c'était le brouhaha au musée, il y avait des scolaires qui couraient et criaient dans tous les sens et les encadrant laissaient faire à mon plus grand étonnement.  

mercredi 27 mai 2015

Au secours j'ai grossi

Qui n'a jamais fait une sale tête le matin en montant sur sa balance et n'a jamais eu envie de briser la dite-balance vile menteuse en 1000 morceaux tout en hurlant ? Bon ça c'était moi ce matin sauf que j'ai hurlé intérieurement.



J'ai beau être habitué aux variations de poids y a des jours où 300 g de plus m'horripilent. Après je sais bien que c'est ma faute je me suis déjà pesée hier mais comme mon poids ne me plaisait pas j'ai récidivé ce matin (oui oui c'est pas bien, je sais je sais) J'avoue j'aurais mieux fait de me coucher. Et pourtant je suis persuadée que je recommencerais demain...

Je sais que le poids varie naturellement pour 10 000 raisons : le cycle hormonal, les intestins paresseux, de la rétention d'eau...

Il ne faut pas oublier que le corps est un organisme vivant où de nombreuses réactions biochimiques se déroulent comme la fabrication de certaines molécules, la destruction d'autres...tout ça produit des variations de poids sans lien avec de la prise ou de la perde de masse grasse.

J'ai d'ailleurs lu un truc intéressant sur le sujet que je ne connaissais pas : le mélange glycogène-eau occasionne des variations entre 1 et 3 kg en l'espace de 12 à 24 heures. Passé ce laps de temps, on retrouve son poids initial.

Le glycogène c'est la réserve de sucre de l'organisme qui se situe dans le foie et dans les muscles. Hors quand on fait attention à ce qu'on mange le corps fonctionne à flux tendu. Si on fait un écart ou un gros repas il en profite pour stocker les glucides sous forme de glycogène.

Mais voyez-vous le glycogène a besoin d'eau pour être stocké pour chaque gramme de glycogène on associe 3 à 4 g d'eau. Ainsi si 300 g de glycogène sont stockés, cela engendre le stockage de 900 à 1200 g d'eau ....bref ça fait jusqu'à 1,5 kg en plus sur la balance qui partira naturellement.

Hier j'ai mangé un peu beaucoup de sucre...j'ai aidé ma fille a mangé sa barbe à papa. J'ai d'ailleurs eu une impression de trop plein de sucre à un moment donné. Et paf aujourd'hui des grammes de plus sur la balance. Non je n'ai pas grossi, c'est juste mes réserves de glycogène qui sont au max...normalement demain ou après demain on en parle plus.

Cette découverte c'est quand même une révélation. Parce que oui savoir que le poids varie c'est bien, mais connaître le pourquoi du comment c'est encore mieux. Bizarrement ça me déculpabilise un peu. Oui oui je sais je ne devrais culpabiliser mais on ne se refait pas.

Allez je vous souhaite une bonne soirée et vous quitte sur une pointe d'humour. 




mardi 26 mai 2015

Ma semaine en photo 2015 22/52

Lundi dernier je me disais au petit déjeuner que je n'avais pas envie de débuter cette nouvelle semaine...j'avais senti qu'elle serait quelque peu difficile et épuisante

De lundi à samedi ma puce a été terrassée par la fièvre, pas un petit 38°...non non un méchant 39° qui ne voulait pas baisser. On est allée rien que deux fois chez le médecin et il a fallu attendre la prise d'antiobiotique pour que cette méchante angine la laisse un peu tranquille.



Lundi j'ai commencé par faire le plein de fruits
(pour changer lol)


Mardi ma puce s'est amusée à recopier les phrases de mes
tableaux accrochés aux murs. Bon normalement c'est Diem
pas die lol


Mercredi soir c'était gros câlin (fièvreux pfff)  devant la télé 


Jeudi retour à la case médecin


Vendredi on a enfin pu sortir faire quelques courses


Samedi j'ai fait une tarte avec la rhubarbe du jardin


Dimanche ma mini allait mieux on a pu aller se balader
et profiter de la fête foraine patronale







Porridge vanille framboise {sucré, petit déjeuner, sans gluten, sans plv}

Comme j'ai décidé d'essayer de varier un peu mes petits déjeuner, je n'hésite pas maintenant à tester de nouvelles recettes.

J'adore le porridge mais je ne m'en fais pas forcément souvent. Un matin j'en ai aperçu un sur Instagram qui me chuchotait "mange-moi" tellement il était appétisant. C'est une recette que j'ai prise sur le blog Dine & Move d'Amandine. Je suis maintenant Amandine depuis quelques temps sur Instagram depuis que j'ai ouvert mon compte alternatif où je partage ma pratique sportive et mon alimentation. Amandine c'est une adepte de Weight Watcher qui partage toujours des recettes saines et savoureuses. J'avoue je bave souvent devant ses photos. En plus elle est comme moi, c'est une véritable accro au sport. Si vous voulez la suivre sur Instagram c'est par ici 

Hier matin j'ai donc testé sa recette de porridge avec quelques modifications minimes et franchement je me suis régalée. On obtient un porridge bien onctueux qui tient au ventre, c'est idéal pour faire le plein d'énergie avant d'entamer une longue journée.

J'ai mis des framboises à la place des fruits rouges parce que j'adore ça. J'en achète chaque mois surgelées un gros paquet de 1 kg à Auchan. J'ai déjà testé celles du Lidl mais elles sont moins bonnes. 


Le petit déj, mon repas préféré 


Ingrédients
  • 35 g de flocons d’avoine
  • 15 g de graines de chia
  • 200 ml de lait soja à la vanille
  • 30 ml d’eau
  • 1 stick de sucralose vanille
  • 1 grosse poignée de framboises

Préparation
  1. Sortez une poignée de framboises du congélateur et laissez les décongelées sur une assiette.
  2. Dans une casserole à fond épais faites bouillir le lait (pourquoi à fond épais? Pour éviter que ça brûle)
  3. Ajoutez vos flocons d'avoine ( je les prends garanti sans gluten) mélangez aux graines de chia et le stick de sucralose vanille (achetez les en magasin bio, elles sont plus chères en hypermarchés)Mélangez et laissez cuire à feu doux durant 10 bonnes minutes. N'oubliez pas de remuez de temps en temps.
  4. Une fois que le lait est bien absorbé, ajoutez l'eau, ça permet d'augmenter sans calorie la taille du porridge (yeah!!)
  5. Lorsque la texture du porridge vous convient, versez dans un joli bol (ça marche dans un moche aussi je vous rassure, c'est juste moins joli pour la photo)
  6. Ajoutez par dessus les framboises. Elles finiront de décongelée quand vous mélangerez votre porridge.

Rien que de voir ma photo j'ai faim hihi

Et voilà il ne reste plus qu'à vous régaler

Aimer son corps

Souvent quand je fais ma séance de corde à sauter je m'ennuie un peu, alors j'en profite pour m'envoler dans mes pensées et imaginer de futurs articles pour le blog. J'adore publier des recettes mais j'aime aussi écrire des articles un peu plus sérieux qui me tiennent à cœur.

Il y a quelques jours j'ai été interpellée par une parole d'une amie d'IG qui disait qu'elle n'appréciait pas son corps que soit avant ou après sa grossesse. Avant elle était plus mince et plus tonique pourtant elle se trouvait comme beaucoup de femmes trop flasque et trop ronde. Maintenant post bébé elle se considère ronde et flasque et finalement elle ressent toujours ce même sentiment négatif envers son corps.

Une vidéo qui tourne actuellement sur le net illustre parfaitement ça. Une jeune femme mal dans son corps décide d'agir et s'inscrit à un concours de musculation. Elle finit par avoir le corps « parfait » mais elle n'est pas plus heureuse avec son nouveau corps. Parce voilà le problème ce n'est pas son corps, ni des soit disant kilos en trop.

Ca fait des années que je le crie haut et fort que perdre du poids ça ne fait pas aimer son corps mais comme la société nous martèle cette idée notamment à l'approche de l'été, on ne me croit jamais. Après bien entendu lorsqu'on perd du poids il y a une satisfaction personnelle mais ça n'a rien à voir avec le fait d'aimer son corps.

Aimer son corps n'est pas une sinécure. Il y a déjà le poids de la société qui nous impose un modèle féminin malsain et inaccessible. Certains diront qu'il ne faut pas se laisser influencer mais ce n'est pas si simple car ce martellement d'images fait qu'insidieusement une certaine norme s’imprime dans notre cerveau et de ce fait on finit par se sentir hors norme. Ce n'est pas pour rien que 70% des femmes se trouvent trop grosses, trop grasses, trop flasques...

La société aussi nous transmet ce message erroné qu'on est plus heureuse mince. Alors oui la minceur ça apporte quelques facilités, on peut faire les magasins plus facilement mais on n'est pas forcément plus heureuse dans un 36 que dans un 40 si on doit pour ça aller contre sa nature en se frustrant et en se privant ou en faisant du sport à outrance. Surtout que la taille des vêtements ça n'a pas toujours à voir avec notre poids. On peut être ultra mince et ne pas rentrer dans un jean en 36 car on a simplement des hanches (je parle des os du bassin) larges, j'ai en exemple une tante qui a cause d'un cancer pesait 30 kg et pourtant il lui fallait du 40 en pantalon.

Beaucoup de filles et de femmes pensent que tout irait mieux si elles avaient quelques kilos de moins. Ca a été mon état d'esprit quand j'avais 16 ans, j'étais persuadée qu'avec quelques kilos en mois tout irait mieux. J'ai perdu du poids, un peu,beaucoup...je me suis retrouvée avec 10 kg en moins: j'étais maigre et malheureuse. Avant de perdre du poids j'avais une relation un peu près potable avec mon corps et avec la perte de poids c'est une guerre mondiale qui a été déclarée. Malgré les kilos en moins je voyais du gras, je me sentais grosse...bref rien n'avait changer c'était même pire. En plus il y a cette peur permanente de regrossir et de gâcher tous les efforts qu'on a pu faire. On vit alors dans un état de stress permanent ou la moindre sortie au restaurant ou chez des amis devient un calvaire.

Faire la paix avec mon corps m'a pris du temps. Ca m'a pris des années, beaucoup beaucoup d'année... C'est après ma grossesse que ça a commencé à aller mieux. Quand j'étais enceinte je me trouvais énorme et répugnante, je n'osais même plus me regarder dans un miroir, j'évitais d'être prise en photos (je le regrette maintenant, j'ai tellement peu de photo de moi à cette époque) et je n'arrivais pas à comprendre comment je pouvais plaire aux hommes.
J'ai perdu naturellement les kilos de grossesse en mangeant varié et équilibré, j'ai commencé à mieux aimé mon corps même si une partie de moi restait malgré tout en guerre contre quelques kilos que je considérais en trop. Mais ce qui avait changer c'est que ça ne m'empêchait plus de vivre.

Je ne sais pas d'où vient cette évolution, la maturité ? Le ras le bol d'être complexé ? Le fait qu'en étant maman on a moins de temps pour être centrée sur son nombril et le gras de ses fesses ?

Peu à peu j'ai repris le sport déjà la marche et le mini-stepper puis je me suis mise au yoga, et les années passant à la musculation et au fitness. Ça fait une bonne année maintenant que je fais de manière plus intensive du sport avant tout pour me sentir bien dans mon corps et dans ma tête. Comme je l'ai déjà expliqué dans d'autres articles le sport est avant tout un vrai exutoire pour moi et il permet de mieux gérer mes angoisses et mon anxiété, ensuite il y a une fierté et une satisfaction personnelle à observer son corps évoluer doucement mais sûrement.

Alors je ne m'aime toujours pas à 100% ...ma culotte de cheval et la cellulite de mes fesses s’insupportent mais je ne vais pas arrêter de vivre à cause de ça. Finalement mon corps il est pas si mal, et quand je me sens pas trop bien il suffit que je jette un coup d'oeil aux mamans qui se laissent aller à la sortie de l'école pour me sentir mieux (oui c'est pas bien mais c'est plus efficace que de regarder une ado de 16 ans au corps de mannequin sans un pet de gras)

Il faut aussi arrêter de se comparer aux autres. Il ne faut pas oublier que sur les réseaux sociaux on montre ce qu'on veut. Je préfère nettement montrer mes abdos que le gras de mes fesses. Et je ne parle pas de ces femmes parfaites qu'on voit à dans les magazines ou à la télévision qui sont retouchées.
On est toute différente, on ne peut pas avoir le même corps que X ou Y même s'il nous fait rêver. Avec mon 1,55 m je ne pourrais jamais avoir de longues jambes fines comme j'en rêverais. Alors j'ai décidé de remodeler mon corps par le sport sans objectif précis à part celui d'être mince et ferme. Je suis bien contente que mes abdos se montrent, ce n'était pas mon but premier mais ça reste une petite fierté. Mon but premier c'est m'aimer comme je suis et trouver un équilibre.

Cet équilibre il est souvent mis à rude épreuve. Je l'ai encore vu dimanche. Avant mon bain comme souvent je me jugeais devant mon miroir : j'étais satisfaite de face mais je grimaçais de profil. Bref comme d'habitude mais dans l'ensemble je me sentais en harmonie avec mon corps. Et puis une grosse contrariété est arrivée (un soucis de famille) et après avoir enfilée mon jean je me suis sentie grosse. J'avais déjà remarqué que pour oublier mes problèmes des fois je mangeais un peu beaucoup comme ça après je culpabilisais vis à vis des calories ingurgitées et je ne pensais plus au problème de base. Je me rends compte que mon cerveau a ce talent d'évitement. Bref hier en moins de 10 minutes je suis passée de « mon corps est pas mal » à « je me sens grosse, flasque et boudinée » tout en nageant dans mon pantalon.

Ca me confirme bien que le poids n'a rien à voir avec le fait qu'on se sente bien ou non dans notre peau. C'est souvent notre cerveau qui nous joue des tours, et au lieu de se vouloir à tout prix maigrir que les kilos soit existant ou non il faut apprendre à s'aimer soi-même et à gérer ses émotions. Finalement le grand problème la dedans c'est l'estime de soi.


La mienne n'est pas encore folichonne mais plus elle grandit plus je suis en harmonie avec moi-même et mon corps.


Si vous voulez voir la vidéo donc je vous parlais c'est ICI 

Je vous invite à aller lire l'article d'une copinette d'IG qui rédiger un article sur le même thème ICI